9 stratégies (inspirées des startups) pour développer votre marque employeur

Gatien Guemas – 04/07/2022

Au moment où le recrutement et la fidélisation des talents est toujours plus difficile, il est peut-être temps de vous intéresser à votre marque employeur.

Ce concept n’est pas réservé aux grands groupes et des actions simples mais efficaces peuvent vous permettre de propulser votre entreprise dans une autre dimension.

Aujourd’hui, on vous parle donc de marque employeur mais sous un prisme nouveau : celui des startups. Les nombreuses ressources qui existent sur le sujet concernent les grands groupes mais tous les entrepreneurs n’ont pas les moyens des grandes entreprises.

C’est à ce moment-là que Tool Advisor intervient, on a mené notre enquête pour vous proposer 9 stratégies (inspirées des startups) pour développer votre marque employeur. Au menu : des conseils, des exemples, des inspirations et du concret à mettre en place dès la fin de cet article.

Qu’est-ce que la marque employeur ?

La définition de la marque employeur est complexe mais, vous nous connaissez, nous allons rester dans le concret et faire simple.

Si on fait confiance à Wikipédia, la marque employeur est l’image d’une entreprise auprès de ses employés et de ses candidats. Selon nous, la marque employeur ne s’adresse plus uniquement aux employés et aux candidats puisque, directement ou indirectement, elle peut aussi influencer l’acte d’achat ou d’éventuels partenariats.

La marque employeur s’adresse donc à plusieurs profils :

  • Vos employés ;
  • Vos candidats ;
  • Vos partenaires ;
  • Vos clients.

La marque employeur est l’image que véhicule votre entreprise en interne et en externe. Elle regroupe vos valeurs, votre culture, votre politique RH et le quotidien au sein de votre entreprise.

Quels sont les enjeux de la marque employeur ?

Les enjeux les plus évidents se situent au niveau du recrutement et de la fidélisation des employés. La marque employeur permet d’attirer plus facilement les talents et surtout de les fidéliser.

Mais les enjeux de la marque employeur vont bien au-delà. Vos potentiels clients accordent de l’importance à la culture d’entreprise et aux valeurs quand ils consomment. Il suffit de regarder les réactions aux posts du compte Instagram BalanceTaStartup qui met en avant certaines dérives (harcèlement, non-respect du Code du travail). Ces révélations ont déclenché des boycotts de certaines marques.

À l’heure des réseaux sociaux omniprésents, des entreprises engagées et des difficultés de recrutements pour certains profils, il semble difficile de ne pas mettre en place des actions pour développer votre marque employeur et améliorer votre image.

9 stratégies pour développer sa marque employeur inspirées des startups

On vous voit venir ? Pourquoi se concentrer sur les stratégies de marque employeur des startups plutôt que des grands groupes ? Il y a trois raisons :

  • La stratégie de marque employeur des grands groupes est un sujet traité au moins 1001 fois ;
  • De plus, on rigole (jaune) quand on voit les exemples donnés de bonnes stratégies de marque employeur quand on connaît la réalité au sein de ces entreprises (Lidl, Air France, SNCF, Havas…) ;
  • Les startups font beaucoup avec peu et vous, chers lecteurs, êtes une majorité à être manager dans des startups, fondateurs ou à votre compte.

Les startups n’ont pas le monopole des bonnes idées pour améliorer leur stratégie de marque employeur mais elles ont l’avantage d’avoir des idées fortes et de mener des campagnes réplicables par tous.

strategie marque employeur

Dans notre sélection de bonnes idées pour développer votre marque employeur, fidéliser vos employés et séduire de nouveaux candidats, nous vous donnons donc des exemples qui nous semblent pertinents que vous pouvez adapter rapidement au sein de votre entreprise.

Diffuser des offres d’emploi complètes et originales

Ça nous semble tellement évident et sous-estimé que c’est notre premier conseil. Les offres d’emploi participent à votre stratégie de marque employeur. Alors, pour faire simple, elles doivent comprendre :

  • Une description complète de votre entreprise (missions, valeurs, cultures) ;
  • Une description complète du poste ;
  • Un salaire (et pas une fourchette ou un “selon le profil”) ;
  • Le processus de recrutement (on y reviendra) ;
  • Les avantages (les vrais, 50% de remboursement sur votre pass navigo, possibilité de CDI ou 1 jour de télétravail par semaine, ça ne compte pas).
  • En bonus, si possible, soyez originaux et démarquez-vous.

Si votre annonce d’emploi comprend tous ces éléments, vous ferez mieux que 95% des offres d’emploi et vous aurez beaucoup plus de chances de séduire des candidats.

Besoin d’inspiration ? Regardez du côté des annonces de recrutement d’Alan (un modèle pour la marque employeur), c’est un bon exemple d’annonces complètes.

Un autre bon exemple d’offres d’emplois originales : Le Crédit Agricole qui utilise le format vidéo pour diffuser des annonces dynamiques et attractives sur LinkedIn. Pour ce faire, ils utilisent l’outil PlayPlay qui leur évite d’avoir besoin de compétences ou de ressources dans la production et le montage vidéo.

Avoir un processus de recrutement transparent et efficace.

Ce sujet mériterait un article complet tant certains processus de recrutement semblent dépassés. La première étape est d’indiquer clairement sur votre annonce les différentes étapes du recrutement. 

Par exemple :

  • Un entretien téléphonique de 15 minutes maximum pour vérifier que le profil du candidat correspond, la compréhension du poste et certaines informations comme la disponibilité ;
  • Un entretien avec le futur manager ;
  • Un cas pratique, on a bien dit un cas pratique pas une récolte de bonnes idées pour votre stratégie ;
  • Un moment (déjeuner, apéro, échange) avec les futurs collègues ;
  • Si besoin, pour les postes stratégiques, un échange avec le fondateur ou la fondatrice.

Chaque étape du processus doit vous permettre de réduire le nombre de candidats. Comme le dit l’adage, s’il y a un doute, c’est qu’il n’y a pas de doute.

Votre processus de recrutement doit aussi être efficace. 3 mois pour effectuer tous les entretiens : c’est trop long.

Besoin d’inspiration ? Pas d’article mais une expérience personnelle, le meilleur processus de recrutement auquel l’auteur de cet article (moi-même, celui qui parle de lui à la troisième personne) a eu l’occasion de participer est celui d’une entreprise pour laquelle je n’ai même pas travaillé : le comparateur de billets d’avion Ulysse. Offre, transmission des valeurs et de la culture avec le CEO, moment d’échange pendant la pendaison de crémaillère des nouveaux bureaux qui permet d’échanger avec les peut-être futurs collègues, malgré la réponse négative, l’expérience était excellente.

Avoir un cadre de travail agréable.

On ne parle pas ici du baby-foot et du café illimité. Des sièges, aux ordinateurs en passant par les salles de repos. Le lieu de travail doit être un lieu où vos employés se sentent bien et où ils ont envie de travailler et de rester (dans le sens “être fidèle à votre entreprise”, pas “rester jusqu’à minuit”).

Mettez tout en œuvre pour que vos employés se sentent bien avec :

  • Un bon emplacement pour que tous vos employés puissent venir travailler facilement ;
  • Du matériel de qualité (ordinateurs, écrans, siège, bureau, etc.) ;
  • Une salle de repos vraiment reposante ;
  • Un open space où il n’y a pas trop de bruit ;
  • Des salles de réunion bien équipées ;
  • Des salles pour passer les appels téléphoniques pour ne pas déranger tout l’open space ;
  • Des éléments qui collent à votre culture d’entreprise.

Besoin d’inspiration ? N’est pas Google qui veut mais l’article du JDN vous donnera des idées en énumérant les avantages à travailler chez Google qui est une référence dans l’aménagement des bureaux. Nous vous conseillons également de jeter un coup d’œil à l’article de startuptips sur les plus beaux bureaux de startups.

Être remote-friendly

+1 pour l’anglicisme. Être remote-friendly c’est être ouvert au télétravail. Si le 100% télétravail n’est pas impossible. Autoriser vos employés à 1, 2, 3 ou 4 journées à distance par semaine permet d’alléger les temps de transports, de favoriser le bien-être de vos employés et de gagner des points sur votre marque employeur.

Le télétravail est devenu un véritable argument pour séduire vos candidats ou fidéliser vos salariés. 

Besoin d’inspiration ? De nombreuses boîtes fonctionnent en 100% télétravail, comme Tool Advisor, mais bon on n’est pas 50. On peut notamment citer Buffer, Fizzer, Platform.sh ou Zapier.

Prenez soin de vos employés

Évidemment ! Là encore, pas besoin de réinventer la roue. De nombreuses initiatives existent pour répondre aux attentes des employés : la transparence sur les salaires, l’évolution salariale (promouvoir ceux qui peuvent et veulent devenir manager par exemple), l’égalité femme homme, l’inclusion, l’écologie, les congés maternités et paternités, les vacances illimitées ou la semaine de 4 jours. Prendre soin de vos employés doit aller au-delà du cadre de travail.

Un employé heureux est un employé qui parle en bien de votre entreprise. Nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, l’entreprise n’est pas un environnement facile mais différenciez-vous car vos employés peuvent être vos meilleurs ambassadeurs.

Besoin d’inspiration ? De nombreuses startups comme Alan, Swile, BackMarket ou Qonto communiquent sur ces sujets-là. On vous conseille également le livre de Tony Hsieh, le fondateur de Zapos L’entreprise du bonheur.

Lancez un programme d’employee advocacy

L’employee advocacy consiste à transformer vos salariés en ambassadeurs. On ne parle pas de likes obligatoires sur les posts LinkedIn du grand patron ni aux partages des offres d’emploi. L’employee advocacy est beaucoup plus subtil (et plus efficace que ça).

Vous devez donner les ressources à vos employés pour communiquer sur leur expérience au sein de votre entreprise ou de votre équipe. Les témoignages de vos salariés (si vous en prenez soin mais on n’en doute pas) sont un formidable outil pour la communication de votre entreprise.

Besoin d’inspiration ? On ne connaît pas le mode de fonctionnement de Coudac, l’agence de Social Ads créée par Théo Lion mais on sait que l’entreprise et les employés maîtrisent à la perfection l’employee advocacy. Regardez les posts sur les réseaux sociaux des membres de l’équipe Coudac et vous comprendrez.

Soignez l’offboarding

Et allez ! Encore un anglicisme. Le départ d’un collaborateur que ce soit pour une démission, une rupture conventionnelle ou un licenciement et tout aussi important qu’un onboarding. L’offboarding joue sur l’image de votre entreprise. 

Un employé veut partir pour créer son entreprise ? Aidez-le, soutenez-le et donnez-lui cette p***** de rupture conventionnelle.

Un employé démissionne car il n’est pas heureux ? Remettez-vous en question et découvrez pourquoi.

Soyez humble et transparent. La marque employeur se joue aussi quand vos ex-employés sont dans d’autres entreprises.

Besoin d’inspiration ? Nous avons eu du mal à trouver une ressource intéressante sur le sujet mais on a creusé, creusé et trouvé cet excellent article de Welcome To The Jungle sur l’offboarding qui regroupe les conseils de Violette le Buhan d’Ignition Program et Mathieu Cochet de Workelo. L’article est plein de conseils pratiques.

Analysez votre marque employeur avec des données

La marque employeur est-elle un concept bullshit ? Nous ne pensons pas. Vous pouvez analyser l’impact de votre stratégie de marque employeur à travers différents KPI comme :

  • Le nombre de périodes d’essai réussies ;
  • Les enquêtes de satisfaction ;
  • Le taux d’attrition de vos employés ;
  • Le nombre de candidatures spontanées ;
  • Le coût de recrutement ;
  • Le temps de recrutement ;
  • L’eNPS.

Démarquez-vous !

Si nous vous conseillons de suivre l’ensemble des conseils de cet article, nous vous conseillons aussi de faire preuve d’originalité. Différenciez-vous, démarquez-vous, soyez unique.

Essayez de sortir de la communication plan-plan des entreprises ! Communiquez de manière différente sur chacun des réseaux sociaux, testez des actions et soyez créatif !

Besoin d’inspiration ? Si nous vous disons “entreprise avec la meilleure marque employeur”, à quelle entreprise pensez-vous ? Nous sommes influencés par notre écosystème B2B et logiciels mais les marques qui nous viennent en tête sont Alan, Swile, Payfit, Pennylane ou encore Michel et Augustin, Feed ou Papernest. Regardez ce que font les marques que vous admirez !

Bonus : créez un produit ou un service qui déchire !

Travailler pour une entreprise avec un bon produit ou service aide beaucoup à améliorer votre marque employeur, attirer de nouveaux talents et fidéliser vos employés. Et en plus c’est bon pour le business.

Vous vous êtes déjà dit que travailler pour une entreprise pour laquelle vous étiez client devait être un calvaire ? Nous oui. Et l’inverse est possible. Certains partenaires de Tool Advisor nous traitent si bien qu’on a déjà quelques idées pour se recaser si jamais, par malheur, Tool Advisor n’était plus.

C’est tout pour aujourd’hui ! N’oubliez pas, prenez soin de vos employés, vos candidats et vos clients car sans ces bases, vous allez avoir du mal à améliorer votre marque employeur.

Articles associés

auteur-tool-advisor Gatien Guemas

Fondateur de Tool Advisor

Ses trois logiciels préférés : Notion, Calendly pour prendre des rendez-vous et l’indispensable Suite Google.

Tool Advisor Newsletter

3 nouveaux outils à découvrir chaque semaine, des promotions et des ressources exclusives… Rejoignez + de 2000 professionnels inscrits à la newsletter pour la recevoir tous les mardis.

S’inscrire à la newsletter