Décacorne, Pentacorne, Centaure… Les nouveaux termes de la French Tech.

Gatien Guemas – 19/07/2022

En préparant notre article sur les licornes françaises, nous nous sommes justement aperçus que le terme était en passe d’être ringardisé au profit des décacornes et des centaures.

Vous vous demandez ce que cela signifie ? Nous aussi. Vous vous demandez où l’écosystème des startups va chercher toutes ses appellations ? Nous aussi.

Si on ne peut pas vous garantir qu’on répondra à la deuxième question, on est assez serein sur la première. Aujourd’hui, nous vous parlons donc de licorne, décacorne et centaure.

Notre mission ? Vous expliquer en quelques minutes les différences entre ces appellations.

Qu’est-ce qu’une licorne ?

Commençons par le plus simple. Une licorne est une startup qui est valorisée à plus d’un milliard de dollars. Cette startup doit être une startup (merci Captain Obvious) et ne doit donc pas être introduite en Bourse. C’est pour cette raison que Critéo, OVH et Deezer ne sont plus des licornes.

La valorisation à plus d’un milliard de dollars ne se base pas sur le chiffre d’affaires mais sur la valorisation à la dernière levée de fonds.

Comment cela fonctionne-t-il ? Imaginons qu’une startup, genre Tool Advisor (c’est juste pour l’exemple), lève 200 millions de dollars et cède 20% des parts de l’entreprise à un fond d’investissement. Si 200 millions = 20% de l’entreprise, on peut donc en déduire que 100% = 1 milliard de dollars et donc que Tool Advisor est une licorne.

Le calcul est évidemment plus complexe mais vous voyez l’idée.

Il existe actuellement 24 licornes en France dont de nombreux logiciels B2B. Ces licornes continuent de grandir et, si elles ne s’introduisent pas en Bourse, se transformeront en décacorne, pentacornes et centaures.

Qu’est-ce qu’une décacorne ?

Si une licorne est une startup valorisée à plus d’un milliard de dollars, la définition a désormais évolué. Une licorne est maintenant une startup valorisée entre 1 milliard et 10 milliards de dollars.

Si le seuil de 10 milliards est passé, la licorne se transformera en décacorne. Vous devriez bientôt en entendre parler puisque la France ne compte aucune décacorne pour le moment et Emmanuel Macron a fixé l’objectif de 10 décacornes en 2030. 

La première licorne à passer les 10 milliards de dollars de valorisation sera sûrement célébrée en fanfare.

Il existe plusieurs décacornes dans le monde dans certaines bien connues comme Canva, Epic Games ou Revolut.

Mais le progrès ne s’arrête pas là, vous pouvez déjà anticiper le futur des décacornes puisqu’un autre seuil existe : le seuil des pentacornes.

Qu’est-ce qu’une pentacorne ?

La décacorne s’arrête à une valorisation de 49,9 milliards de dollars. Elle se transformera ensuite en pentacorne à 50 milliards de valorisations. On n’y est pas encore mais on préfère vous prévenir.

Parmi les pentacornes les plus connues, on retrouve SpaceX, ByteDance (Tik Tok) et Stripe.

Vous pensez qu’on allait s’arrêter là ? Et non !

decacorne pentacorne centaure

Qu’est-ce qu’un centaure ?

Cocorico ! Nous avons un centaure en France et il s’agit d’Aircall. Vous vous demandez comment nous faisons pour avoir un centaure sans avoir de décacorne et de pentacorne ?

Vous suivez toujours ?

Le terme de centaure ne correspond pas à une valorisation mais à un seuil de chiffre d’affaires. Aircall a récemment annoncé avoir dépassé les 100 millions de dollars d’ARR (pour annual recurring revenue ou revenue récurrent annuel) et ces 100 millions de dollars d’ARR constituent le seuil pour être qualifié de centaure.

Il est donc possible d’être centaure sans être décacorne.

Bonus : Et si on parlait des reverse unicorn et des undercorn ?

Nous n’avions pas prévu d’en parler mais la préparation de cet article nous a appris deux nouveaux termes beaucoup trop rigolos pour ne pas vous les partager.

Les reverse unicorn qu’on pourrait traduire par les licornes inversées désignent les ex-licornes qui, une fois introduite en Bourse, ont vu leur valorisation chuter en dessous du milliard.

Les undercorn sont (attention, c’est plus technique) des licornes qui s’introduisent en Bourse en se valorisant à un montant inférieur à leur dernière valorisation (lors de leur dernière levée de fonds). 

On peut citer Pinterest comme exemple. Valorisé à 12,3 milliards, le réseau social a un temps pensé à s’introduire en Bourse pour une valeur de 11,3 milliards de dollars selon business Insider. L’histoire se termine bien puisque Pinterest a finalement réussi son entrée en Bourse avec une valeur de 12,9 milliards de dollars et une action qui a pris 30% dans la journée.

On s’arrêtera là pour les créatures mythologiques. Rendez-vous à la première décacorne française qui nous obligera à mettre à jour cet article.

Articles associés

auteur-tool-advisor Gatien Guemas

Fondateur de Tool Advisor

Ses trois logiciels préférés : Notion, Calendly pour prendre des rendez-vous et l’indispensable Suite Google.

Tool Advisor Newsletter

Recevez tous les mois par email la newsletter sur les logiciels d’entreprise : nos analyses, nos conseils, les nouveautés du mois et un brin d’humour. 

S’inscrire à la newsletter