Les freelances en 14 chiffres [Édition 2022]

Gatien Guemas – 06/06/2022

Après le succès de notre baromètre des logiciels SaaS, nous nous attaquons aujourd’hui au sujet des freelances en rassemblant au sein d’un seul et même article tous les chiffres intéressants (ou beaucoup en tout cas) que nous avons trouvés sur les freelances.

Comment cet article fonctionne ? Nous avons listé les études les plus récentes sur les logiciels sur les freelances pour vous proposer la ressource la plus complète si vous êtes en quête de chiffres récents sur les freelances en France.

Tous ces chiffres proviennent d’études récentes (indiquées à la fin de cet article) et permettent de mieux comprendre ce qui se cache derrière l’explosion du nombre de freelances.

Chiffres freelance

L’article est composé de 4 parties : 

  • Les chiffres clés sur le profil des freelances ;
  • Les chiffres clés sur les motivations des freelances ;
  • Les chiffres clés sur les revenus des freelances ;
  • Comment le baromètre des freelances sera-t-il mis à jour ?

Les chiffres clés sur le profil des freelances

Parler d’une explosion du nombre de freelances c’est bien, donner les chiffres c’est mieux.

92% de freelances en plus depuis 2009 (Eurostat)

Cette étude d’Eurostat (reprise par la plupart des études que nous avons consultées) chiffre l’augmentation du nombre de freelances en France. Ils sont désormais 1 028 000 (en 2020) soit 92% de plus qu’en 2009 lors de la création du statut de microentrepreneur (autoentrepreneur à l’époque). 

Les projections diffèrent selon d’une étude à l’autre mais la barre des 1 500 000 devrait être passée entre 2025 et 2030.

L’âge moyen des freelances est de 37 ans (Malt x BCG)

Si l’âge moyen du freelance est de 37 ans comme le montre l’étude de la plateforme pour freelance Malt et le cabinet BCG, il existe des profils de freelances très différents au niveau de l’âge :

  • 6% des freelances ont entre 21 et 24 ans ;
  • 60% des freelances ont entre 25 et 39 ans ;
  • 33% des freelances ont entre 40 et 59 ans ;
  • 1% des freelances ont plus de 60 ans.

Si la majorité des freelances ont entre 25 et 39 ans, tous n’ont pas le même nombre d’années d’expérience.

19% des freelances ont moins d’un an d’expérience (404 Works)

Ces chiffres se basent sur une autre étude, celle de 404Works réalisées sur les inscrits sur sa plateforme. La plupart des freelances ont moins de 5 ans d’expérience en freelance. Dans le détail :

  • 19% des freelances ont moins d’un an d’expérience ;
  • 27% des freelances ont de 1 à 3 ans d’expérience ;
  • 71% des freelances ont moins de 5 ans d’expérience.

Cela signifie que seulement 29% des freelances ont plus de 5 ans d’expérience en freelance. Peu importe l’âge, il y a donc différents marchés du freelancing en fonction de l’expérience.

2 freelances sur 3 sont des hommes (Freelance.com)

À l’échelle mondiale, la proportion d’hommes freelances est plus importante que celle des femmes puisque 2 freelances sur 3 sont des hommes. Cela signifie, d’après l’étude de Freelance.com, que 12% des femmes actives sont des travailleurs non salariés contre 21% pour les hommes.

45% de freelances sont des femmes en France (Malt x BCG)

Cette réalité est plus nuancée d’un pays à l’autre. Si l’on se concentre sur la situation en France, la répartition n’est pas la même selon l’étude de Malt et BCG puisque 45% des freelances sont des femmes. 

Cette même étude montre que la proportion de femmes freelances en Europe est quasiment la même que dans le monde puisque 35% des freelances en Europe sont des femmes.

76% des freelances sont en microentreprise (404 Works)

Pour connaître le statut juridique utilisé par les freelances, il faut parcourir plusieurs études. 404Works mentionne que sur les participants à son étude : 

  • 76% des freelances sont en microentreprise ;
  • 10% en entreprise individuelle ;
  • 8% en société ;
  • 6% en portage salarial.

Cependant, comme l’indique l’étude de Freelance.com, le nombre de freelances en société explose. Entre 2009 et 2019, le nombre de SAS de 0 à 2 salariés dans les métiers de prestations intellectuelles aux entreprises est passé de 7380 à 156 000

Si elle ne concerne pas que les freelances, le nombre de microentrepreneurs en France, 1,9 million en 2020 selon l’URSSAF soit une augmentation de 21,8% par rapport à 2019 et 28% par rapport à 2018 est portée par l’essor du freelancing.

77% des freelances ont un bachelor et 54% un master (Malt x BCG)

La plupart des freelances sont diplômés selon l’étude Malt et BCG, 77% des freelances ont un bachelor et 54% des freelances ont un master. Ces chiffres valent pour l’ensemble des freelances peu importe leur activité. 

Justement, parlons-en ? Quelles sont les activités les plus courantes chez les freelances ?

La répartition des freelances par activité (Malt x BCG)

C’est encore une fois Malt et BCG qui vont nous donner la réponse. Sur les 2324 répondants de l’étude réalisée en 2020 :

  • 29% des freelances travaillent dans la tech et la data (développeurs, data scientist) ;
  • 29% des freelances sont designers, photographes ou graphistes ;
  • 23% des freelances travaillent dans la communication et le marketing (social média manager, web marketeur, acquisition manager, consultant en SEO) ;
  • 7% des freelances sont project managers ;
  • 5% des freelances sont commerciaux (business developer) ;
  • 7% des freelances travaillent aux fonctions support.

Ces chiffres sont tout de même à nuancer puisqu’ils proviennent de la plateforme Malt qui n’est pas forcément représentative du marché des freelances en France en 2022.

Les chiffres clés sur les motivations des freelances

Analyser l’augmentation du nombre de freelances et les mutations du marché du travail en un seul article est utopiste mais les différentes études que nous avons compilées nous éclairent sur les motivations des freelances. Gagner plus d’argent ? Être son propre patron ? Trouver du sens à sa vie professionnelle ? Ne pas trouver un emploi en salarié ? Les réponses sont dans cette partie !

90% des freelances le sont par choix (Malt x BCG)

Est-ce que le choix du freelancing est un choix contraint ? La réponse semble négative puisque 90% des freelances le sont par choix. Ce pourcentage monte même à 96% pour les freelances qui exercent un métier tech.

Ce chiffre est encore plus intéressant lorsqu’il est comparé au nombre de freelances qui déclarent ne pas vouloir redevenir salariés : ils sont 84%.

Maintenant que l’on sait que le freelancing est un choix, quelles sont les raisons pour lesquelles les freelances aiment être freelances. Pour changer, Malt et BCG ont la réponse à cette question.

Les 3 raisons pour lesquelles les freelances deviennent freelances (Malt x BCG)

Les freelances le deviennent par envie d’autonomie et par désir d’avoir de meilleures conditions de travail. Selon l’étude de Malt et BCG :

  • 81% des freelances le sont pour gérer leur temps comme ils le veulent ;
  • 76% pour faire leur propre choix de carrière ;
  • 73% pour travailler d’où ils veulent.

La transition est toute trouvée : vous vous demandez d’où travaillent les freelances ? Nous aussi !

La majorité des freelances travaillent depuis chez eux (Freelance.com)

Est-ce que les freelances travaillent depuis les bureaux de leurs clients ? Depuis un espace de coworking ? Depuis chez eux ? La réponse est… Depuis leur domicile. Plusieurs études avancent des chiffres différents et c’est pour cette raison que nous n’avançons pas un chiffre en particulier, cela montre bien que les études doivent être nuancées.

Freelance.com avance que 86% des freelances travaillent depuis leur domicile quand Malt et BCG annoncent que :

  • 59% des freelances travaillent depuis leur domicile ;
  • 23% des freelances travaillent depuis le bureau de leur client ;
  • 13% travaillent depuis un autre endroit (coworking, bureau personnel).

Malt et BCG avancent également que 55% des freelances français travaillent en Ile-de-France. On est donc assez loin de l’image du digital nomad et du freelancing à la campagne. Le freelance a plutôt un profil urbain.

Les chiffres clés sur les revenus des freelances

Le freelancing est-il le nouvel eldorado ? Pas vraiment à en croire certaines études mais encore une fois les chiffres doivent être nuancés.

Le revenu mensuel moyen des freelances est 470 euros (Statista)

Ce chiffre risque d’en refroidir plus d’un : le revenu mensuel moyen des freelances est de 470 euros selon Statista. Ce chiffre s’explique facilement, de nombreux freelances ont une activité salariée principale à côté de leur activité de freelance.

Le TJM moyen chez les freelances est de 471€ (Malt x BCG)

Voici des chiffres qui devraient vous rassurer ! Le TJM (taux journalier moyen) est de 471€ chez les freelances. Ces chiffres varient d’une activité à l’autre : 

  • Le TJM moyen est de 492€ qui travaillent dans la tech et la data (développeurs, data scientist) ;
  • Le TJM moyen est de 394€ pour les designers, photographes ou graphistes ;
  • Le TJM moyen est de 388€ pour les freelances qui travaillent dans la communication et le marketing (social média manager, web marketeur, acquisition manager, consultant en SEO) ;
  • Le TJM moyen est de 388€ pour les project managers ;
  • Le TJM moyen est de 678€ pour les commerciaux (business developer) ;
  • Le TJM moyen est de 486€ pour les fonctions support.

Nous nous sommes beaucoup intéressés à l’intérêt du freelancing pour les professionnels mais qu’en est-il pour les entreprises ? La dernière statistique de notre baromètre vient nous éclairer sur un des intérêts de faire appel à des freelances.

Le recrutement d’un freelance prend 6 jours en moyenne (Gartner)

Gartner, célèbre pour son Magic Quadrant, avance des chiffres frappants (et paf!) sur le recrutement des freelances. Un freelance se recrute en 6 jours en moyenne contre 6 mois pour recruter un salarié avec une entreprise externe et 9 mois en internalisant le recrutement.

Le freelancing permet d’avoir accès rapidement à des compétences et des compétences pointues ! C’est également un des intérêts de faire appel à des freelances : vous pouvez faire appel à des professionnels hautement qualifiés rapidement et sur une courte période de temps.

La place des freelances en France n’est pas la même que la place des freelances aux États-Unis. Si vous souhaitez creuser le sujet, nous vous conseillons cet excellent article de FinancesOnline qui compile les chiffres sur le freelancing aux États-Unis et, spoiler alert, ils sont bien différents des chiffres français.

Comment le baromètre des freelances sera-t-il mis à jour ?

L’objectif de cet article, publié pour la première fois en 2022, est d’en faire une ressource de référence en réunissant les chiffres et les études les plus utiles sur les freelances.

Nous ajouterons de nouvelles études dès que nous les jugerons pertinentes et nous mettrons à jour ce baromètre chaque année. La prochaine grande mise à jour de cet article est prévue en 2023 mais n’hésitez pas à la consulter d’ici là pour connaître les dernières tendances du secteur des logiciels, nous ajoutons des nouveaux chiffres régulièrement.

Sources : 

Articles associés

auteur-tool-advisor Gatien Guemas

Fondateur de Tool Advisor

Ses trois logiciels préférés : Notion, Calendly pour prendre des rendez-vous et l’indispensable Suite Google.

Tool Advisor Newsletter

3 nouveaux outils à découvrir chaque semaine, des promotions et des ressources exclusives… Rejoignez + de 2000 professionnels inscrits à la newsletter pour la recevoir tous les mardis.

S’inscrire à la newsletter